Nathalie Cholin

Psychopraticienne

Consultante en formation & gestion psychologique de crise

Nathalie cholin

Actualités

Le Sac à dos de la vie.
Imaginons :

Tout le long de notre vie, nous sommes dotés d’un sac à dos unique et singulier
A la naissance, ce sac contient une histoire, la notre et celle de notre famille.
Une éducation, des valeurs, des goûts, des costumes, des émotions, des ressentis….
Un kit de démarrage avec différentes pièces éparpillées correspondant à un gigantesque puzzle sans modèle, juste avec l’idée que le résultat final puisse symboliser notre belle histoire de vie.
Au fil des années, dans cette construction unique, guidée par des rencontres, des évènements, des situations, certaines pièces ou morceaux viennent s’ajouter et d’autres ne semblent pas ou plus nous convenir, alors on tente de leur donner une autre couleur, une autre forme, pour finir de se rendre compte que l’on a envie de se débarrasser de tout un morceau parfois avec du temps, avec regret, avec cette petite voix qui nous chuchote « t’es sure? ,c’est pas bien!!!, t’es pas gentille (la culpabilité), et là parfois on arrive à taire cette petite voix et à le faire…. parfois pas.
Parfois même on laisse de côté ce puzzle juste parce que l’on ne ressent pas l’envie, pas le temps, pas la nécessité et plus tard on le reprend.
Car la vie continue, le sac s’est rempli , alors on le trie avec la conviction que certaines pièces n’appartiennent vraiment plus à notre puzzle , mais qu’ elles pourraient peut être être nécessaires à d’autres, car seuls eux pourraient les utiliser et en faire quelque chose .
(symbole pour nous de notre procédure en justice.)
Juste un besoin fondamental de rendre ces morceaux trop lourds, trop « moches », trop petits
Symbole d’un déroulé de faits , d’actions, de comportements tellement étrangers à ce que nous sommes, qu’il nous faut les déposer, pour continuer.
Que pourrions nous faire de ces pièces qui ne collent pas à cette belle histoire que nous avions tant imaginée tous les 3?
Après conseils, nous avons décidé de les rendre à Madame la Justice, car peut être pourra t’elle après avoir menée son enquête rendre à chacun ce qui lui appartient.
Peut être aura t’elle du mal, peut être n’y arrivera t’elle pas.
Pas grave!!!
L’essentiel étant désormais de reprendre notre sac rempli d’amour et de laisser vivre notre imagination pour embellir et construire jour après jour un puzzle unique et authentique, symbole de notre vie.

Jeudi 27 Septembre 2018 au Domaine de la baratonne 83 LA GARDE

 

Parrainée par GERALD DAHAN, ami fidèle et dans une vraie authenticité quant aux valeurs humaines

Au bénéfice de l'Association le LIEN pour son respect profond de l'éthique et des droits fondamentaux

Le LIEN n’a qu’un seul parti pris, celui des patients et de leur sécurité et sa mission première est d’apporter une aide personnalisée aux victimes d’accidents médicaux et plus particulièrement aux victimes d’infections nosocomiales. Sa seconde mission est une mission plus générale et plus politique, celle de défendre les intérêts des patients et de les représenter devant les différentes institutions de santé et autorités.

 

Pour que plus aucun enfant malade n'ait à subir le non respect et la trahison

 

L'initiative humaine pour Mathilde au stade charlety

L'histoire de Mathilde QUELET 6 ans

L’annonce brutale de la survenue d’une maladie grave représente d’emblée un traumatisme psychique terrible pour une enfant de 6 ans et pour ses parents.


Notre vie a basculé le 1er Juin 2017.Nous avons fait le choix avec Mathilde de relever le défi A chaque étape, nous sommes allés chercher les ressources nécessaires avec le soutien de notre entourage familial, amical et international pour rester dans une force de vie et d’espoir. Mathilde a supporté des souffrances sans nom à tous les points de vue mettant en place des stratégies adaptatives étonnantes face à son handicap et face à la lourdeur de ce traitement.Elle voulait vivre. 


Nous avons demandé aux médecins en charge de Mathilde de lâcher les statistiques et d’être dans une intention porteuse de vie et de mener cette bataille avec nous.Nous n’avons jamais été dans le déni de la gravité de cette maladie, nous demandions simplement que tout soit mis en oeuvre pour faire que, quelque soit l’évolution nous puissions nous dire que tout à été fait. 


Ce n’est pas le cas. 

Aujourd’hui ces graves manquements entravent
considérablement notre deuil , déjà si difficile. Le manque de transparence et d’information durant l’hospitalisation de Mathilde ont à plusieurs moments générés chez elle le sentiment que nous la trahissions.

Elle voulait qu’on lui retire la boule pas la parole...

Nous sommes encore aujourd’hui envahis par des sentiments de colère, d’incompréhension et de culpabilité liés à cette prise en charge.



Ma démarche de vous présenter l’histoire tragique de Mathilde, tient dans notre espoir et notre détermination à faire qu’une véritable et authentique réflexion soit menée pour analyser la source de l'ensemble de ces dysfonctionnements graves et être force de proposition pour offrir, quelque soit la curabilité d’une maladie, les moyens optimaux pour un parcours de soins respectueux et pertinent.

N’oublions jamais que tous les progrès de la médecine viennent de la détermination de chercheurs et de médecins qui n’ont jamais baissé les bras.

Alors que vous soyez sponsors, mécènes ou citoyens, nous avons besoin de votre soutien et de votre aide pour mener à bien cette ambitieuse démarche.

  

Ton PAPA chantera toujours pour toi

 

Ta maman défendra jusqu'au bout tes droits pour que  justice te soit rendue

Nous t'aimons plus que tout au Monde 

affiche Mathilde 27

L'erreur est humaine et ne peut caractériser l'homme qui la commet dans sa globalité à la seule condition qu'il la reconnaisse et soit authentique et vrai dans sa volonté que jamais elle ne se reproduise.......

Nous aurions peut être accepté l'erreur, si nous avions senti:

LA TRANSPARENCE PLUTÔT QUE VOS MENSONGES

VOTRE DETERMINATION COUTE QUE COUTE POUR RELEVER LE DEFI, EN PROPOSANT À NOTRE FILLE MATHILDE LES MEILLEURS SOINS POSSIBLES ET SI VOUS L'AVIEZ RESPECTER DANS SON CHOIX DE SE BATTRE POUR VIVRE

Au lieu de cela, vous avez multiplié fautes, négligences et mensonges qui ont générées tant de souffrances inutiles.

MATHILDE N AVAIT T 'ELLE PAS LE DROIT D ETRE CONSIDÉRÉE, CHOYÉE, PROTÉGÉE?

N'AVIONS NOUS PAS LE DROIT D'ACCEDER AUX AIDES NÉCESSAIRES POUR L'ACCOMPAGNER DIGNEMENT?

Alors le temps est venu MESSIEURS, POUR DIRE LA VERITE ET REPRENDRE VOS RESPONSABILITÉS PLEINES ET ENTIERES, pour qu’au delà du manque insupportable que représente la mort de Mathilde depuis 9 Mois, nous puissions enfin cesser de nous torturer.

AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE POUR NOUS RECONSTRUIRE ET MENER À BIEN CETTE DEMARCHE AMBITIEUSE.

Ce que Mathilde a vécu et surement bien d'autres enfants ne peut rester dans le silence, le code déontologique décrit avant tout des valeurs d'éthique et le respect de l'humain et ne peut être réduit à la loi du silence pour protéger l'intolérable.

MERCI DU FOND DU COEUR

SA MAMAN

Mon bébé d’amour, 

Toutes ces choses que je t’ai dit, que je dis encore chaque jour qui passe je veux aujourd’hui les écrire.
Le 7 mars 2011, tu m’as offert le plus beau miracle: venir au monde, alors que l’on m’avait tant dit que ce n’était pas possible
A chacun de tes « Maman » pendant 6 ans,  je réalisais que « oui » j’étais une maman, je suis à jamais ta maman quoi qu’en disent tous ces papiers
Tu aimais m’entendre te dire que c’était toi et que toi que je voulais comme petite fille
Je te le confirme, c’était et c’est vrai du plus profond de moi….
Tu m’as permis de découvrir l’amour inconditionnel, le don absolu, le sens de ma vie

Magnifique: avec tes beaux cheveux bouclés blonds vénitiens, ce regard authentique et ce visage si parfait
Admirable : par ton courage, ta force, ta détermination à être authentique généreuse et vraie
Tenace : parce que tu ne « lâchais" rien
Humble : ta grandeur d’âme est si naturelle
Irremplaçable…..
Lumineuse : comme un rayon de soleil,  attirant naturellement vers  toi le monde entier
Divine : tu arrives encore à me faire comprendre ou ressentir que tu es là ….  
Etonnante : par tes raisonnements, ton vocabulaire, ta maturité, tes réflexions …..

Avec nous tu feras le tour du Monde, en chansons avec Papa, en paroles avec Maman.
Puissante Mathilde , nous serons à jamais ta mémoire.
Ta maman qui t’aime le plus fort du monde

Depuis plusieurs années déjà, nous assistons à de véritables changements profonds des organisations au sein des établissements de santé avec la nouvelle gouvernance et les objectifs de maintien ou d’un retour à l’équilibre budgétaire. Qu’en est t il vraiment ?

Ces contraintes budgétaires ont eu un impact sur les effectifs, la charge de travail fragilisant le collectif de travail en effaçant les temps d’échanges et de rencontre pluridisciplinaires.Les chefs de pôles et les cadres se sont transformés en gestionnaires, plutôt qu’en initiateurs de projets et d’accompagnateurs de leurs équipes sur le terrain. Les pathologies sont codifiées, les traitements rentables, et les personnels de terrain exécutants silencieux.

Le résultat :
Des déficits jamais vu.
Un coût exorbitant pour notre société
L’absentéisme, le turn over voire même des suicides de personnels
Le cloisonnement des différentes corporations.
L’absence d’encadrement et d’accompagnement des nouveaux diplômés
Des internes en médecine surexploités
La démotivation, l’agressivité et le découragement….

Les conséquences pour le patient sont lourdes. Tributaire et prisonnier d’un système dans lequel il faut faire lien, comprendre, décoder, subir….Certes des lois obligent l’information et le consentement du patient. Mais quand est t il vraiment? On s’empresse de vous faire signer le consentement dès votre arrivée et l’information a t’elle pour but d’ ouvrir sur le dialogue, de proposer toutes les alternatives possibles ou ne fait t’elle qu’imposer un point de vue unique.

Quel système peut être rentable, quand il néglige à ce point les besoins et la satisfaction de ses clients? Quel système peut faire de la qualité quand il oublie l’exigence de perpectives motivantes pour ses employés au bénéfice d’un travail à la chaine, les éloignant des valeurs profondes pour lesquelles ils sont là.

Travailler au coeur de l’humain en mettant l’humain au coeur du parcours de soin?
Chaque individu est singulier, a sa culture, ses croyances, ses valeurs , une famille, des amis et tout cela fait de lui un puit inestimable de ressources.

La survenue d’une maladie d’autant si elle est grave s’impose initialement à la personne : fragilisée, paralysée , choquée , elle devient provisoirement tributaire d’un système qui se doit de prendre soin d’elle et non de prendre le pouvoir sur elle. L’identito-vigilance ne doit s’arrêter à mettre un bracelet autour du poignet mais correspondre à une véritable reconnaissance de l’identité et donc de l’humain. Oser rencontrer, questionner, faire connaissance et permettre à la personne de retrouver son pouvoir de réfléchir, d’agir, de réagir et de comprendre. Laissons à sa convenance sa famille et ses proches autour de lui, redonnons à chacun sa liberté plutôt que d’être dans cette forme d’emprise qui le rend vulnérable.
Quelle entreprise aujourd’hui peut encore se permettre cette prise de pouvoir?

Le patient est un client avant tout, l’accepter c’est peut être s’obliger à l’écouter, le respecter et lui proposer le meilleur en fonction de son point de vue et non du nôtre.

Pour mon ange

 

JUSTE UN STATUT

   Il y a 4 mois, nous avons perdu notre fille unique, Mathilde âgée de 6 ans qui a été emportée en trois mois d’une tumeur cérébrale.Au delà d’une prise en charge hospitalière marquée de dysfonctionnements graves, nous nous trouvons aujourd’hui avec mon conjoint dans une situation sociale très préoccupante.
Pourquoi?

Mon mari est artiste dans le spectacle pour enfants et moi, consultante et thérapeute dans la gestion psychologique de crise (j’ai coordonné pendant 15 ans la Cellule d’urgence Médico-psychologique du Val d’Oise). Deux professions Libérales aux services des autres, juste incompatibles avec ce drame que nous traversons aujourd’hui.
Les différentes démarches auprès de la CAF et du Conseil général ne donne rien aujourd’hui car « nous ne rentrons pas dans les cases »
Privés à jamais d’entendre cette petite voix nous appeler « maman »ou « papa », Mathilde disparait au fur et à mesure des interfaces administratives, bientôt il n’apparaitra plus jamais, qu’une magnifique petite fille nommée Mathilde, est née, a vécu, a illuminé avec son beau sourire, sa gentillesse et sa générosité de coeur la vie de beaucoup de personnes, dont la nôtre ses parents.

Il n'apparaitra plus jamais que nous étions une famille...
Par contre on « rectifie votre dossier », on supprime une demi-part, on augmente le quotient familial …Nous ne sommes ni veufs, ni orphelins, ni victimes. Nous n’avons pas de nom, ni de statut , juste amputés à jamais d’une partie de nous même, mais cette blessure reste invisible donc tout doit redevenir comme avant….

 Pourrions nous seulement étudier cette problématique ?
Serait t’il juste possible, que l’état puisse reconnaitre cette blessure profonde en apportant aides et assistances, juste pour que le temps,  nous laisse le temps de réapprendre à marcher, à raisonner, à entreprendre …


Serait t'il possible de ne pas effacer l'existence de Mathilde.....

Ce processus de reconstruction mobilise toute notre énergie et si l’on veut de façon authentique et vraie nous accompagner pour que l’on retrouve « l’envie d’avoir envie, » on ne peut continuer d’accepter toutes ces entraves qui ne font que ralentir voire même aggraver ce cheminement.

 

 

 L’INTENTION POUR MATHILDE                                       
Bonjour à tous,
Ce matin je me suis réveillée avec un besoin impérieux de vous transmettre ce message :
A vous tous Médecins, thérapeutes, amis, familles, collègues qui êtes auprès de nous dans cette épreuve nous vous demandons d'être à chaque instant dans une intention pure et authentique de guérison vis à vis de Mathilde.
VOUS, MEDECINS, de lâcher les statistiques, la pensée collective, votre expérience et de faire place neuve pour ressentir à chaque instant ce dont mathilde a besoin pour guérir.
Accepter d’utiliser votre savoir comme un élément indispensable mais que peut être vous ne détenez qu'une partie de la solution
Faites confiance à Mathilde
Faites nous confiance
Faites confiance à tous les thérapeutes qui travaillent d’arrache pieds depuis le 1 er juin
Faites confiance au cercle humain incroyable qui s’est constitué dans le monde entier autour d’elle pour lui transmettre la force de vie, le courage , la confiance et l’amour.
Nous avons vraiment besoin de vous et de la raison profonde pour laquelle vous avez choisi ce métier
Laissons oeuvrer la magie de la vie sans blocage, parasites de toutes sortes, sans mental juste avec l’intention et la conviction que tout est possible, rien n’est figé, tout peut se transformer.

L’intention n’a jamais eu d’obligation de résultat sinon nous serions dans la toute puissance. Mathilde vous demande juste d’être dans une intention porteuse de vie
MERCI

Mathilde, cyril et NATHALIE

Les différents attentats perpétués ces derniers mois ont mis en évidence la problématique de générer (outre les victimes physiques) en un même temps et  un même lieu de nombreuses victimes psychiques dépassant les moyens existants (CUMP) pour y répondre de façon adaptée.


Les différents retours d’expériences réalisés dans les suites de ces évènements ont montré la nécessité pour les établissements de santé d’intégrer au plan blanc hospitalier, une organisation spécifique pour permettre l’accueil massif et/ou irrégulier d’impliqués psychiques et de familles.

Ce dispositif doit nécessairement intégrer:

EN AMONT :
La formation des personnels du SAU, des agents administratifs et des agents de sécurité sur l’accueil, l'identification et le tri immédiat
La formation des professionnels de psychiatrie à la prise en charge médico-psychologique
La formation des cadres et directeurs aux stratégies organisationnelles de ce type de dispositif
Une liste de rappel actualisée des personnels devant intervenir au sein des zones
Une liste de volontaires préalablement formés et sensibilisés à l’accueil immédiat des impliques psychiques et n’ayant pas de mission pré-établi dans le plan blanc initial
Concertation des différents acteurs extérieurs (police, CUMP, association d’aide aux victimes) pour une meilleure coordination sur le terrain.
La cohérence dans le choix des emplacements des zones impliques psychiques, familles, médias, acteurs extérieurs répondant aux aspects sécuritaires indispensables à ce type de prise en charge
La formation des responsables de zones à la mission de coordination, l’identification d’un coordonateur général en cellule de crise
La prise en charge médico-psychologique immédiate et post immédiate des professionnels
La rédaction de fiches d’aides pour chaque zone

AU DECLENCHEMENT DU DISPOSITIF/

La mise en place rapide des différentes zones
Le rappel des personnels en fonction des besoins identifiés/au type d’évènement avec anticipation de variations du flux.
La coordination des différents acteurs médicaux, sociaux, psychologiques, judiciaires et aide aux victimes en cohérence avec le dispositif hospitalier.
La prise en charge médico-psychologique dans les différentes zones du plan blanc
L’évaluation des besoins matériels et humains /flux et l’anticipation des relais

APRES L’ÉVÈNEMENT :

La mise en place de débriefing technique et psychologique pour l’ensemble des intervenants
La continuité et l’accompagnement des victimes dans la durée (y compris les blesses physiques hospitalises.

EN CONCLUSION

Si jusque là, les priorités du Plan Blanc portaient principalement sur l’organisation et la prise en charge des blessés physiques, il semble désormais impératifs pour les établissements de Santé d’y intégrer rapidement un dispositif cohérent et structuré de prise en charge des impliqués psychiques et des familles.

L’élaboration du document unique, la mise en place d’une politique de prévention des risques professionnels représentent aujourd’hui pour toutes les institutions et entreprises,  une obligation régie par la loi.

La complexité de cette mission repose sur une variabilité constante concernant l’individu et la situation de travail dont l’évolution  dans le temps, ne permet jamais d’éliminer totalement le risque.

C’est pourquoi, intégrer dans la politique de gestion des risques, la mise en place de dispositif de prise en charge des personnes impliquées dans des évènements potentiellement traumatisants (accident de travail, de trajet, décès…) représente une réelle nécessité.

Le repérage et la reconnaissance précoce du dommage subi, permet d’offrir aux personnes qui en sont victimes, la possibilité de s’inscrire dans un processus de prise en charge et de prévenir la survenue de troubles post traumatiques dont les conséquences néfastes viennent insidieusement perturber les organisations à des degrés divers.
Perte de cohésion dans les équipes, turn over, arrêt de travail prolongé, maladies, addictions… autant de manifestations qui à l’effet d’un virus viennent contaminer les systèmes individuels et collectifs.

Prévenir,
C’est avant tout sortir du déni d’être protéger de ce type d’évènement,
C’est donner la possibilité aux équipes de direction, chefs d’équipe, managers, les connaissances nécessaires pour détecter précocement ce type de problématique et mettre en place une stratégie de communication adaptée et une réponse cohérente .
C’est intégrer dans la politique de gestion des risques de chaque institution ou entreprise , un dispositif de prise en charge efficient.
Mais c’est avant tout et surtout, permettre de préserver la santé au quotidien et promouvoir une réelle qualité de vie au travail.
Vous trouverez sur ce site, un éventail de formations, d’interventions conseils et d’ accompagnement de votre entreprise dans la construction d’un dispositif adapté et personnalisé.

La survenue brutale , imprévisible et soudaine des attentats survenus à PARIS le 13 Novembre dernier impose la mise en place immédiate d’une coordination des différents dispositifs de prise en charge des victimes pour permettre la cohérence et l’efficience des prises en charge.

Analyser la place des victimes et de leur entourage dans la filière des soins d’urgence nous conduit immanquablement à la question de liens et du lieu dans lequel peut se tisser les liens, avec


Le lien entre la souffrance physique et la souffrance psychique qui s’il n’existe pas entrave la reconnaissance de la victime


le lien empêché lorsque la possibilité de trouver place dans une chaine de soins signifiante n’est pas donnée.


L’espace de mise en liens ou par l’intervention du coordonateur , peuvent s’établir des « connexions » et se faire des échanges entre des réalités différentes.


Dans la confusion la plus totale, dans la perte des repères fondamentaux, les victimes ont besoin d’être reconnues et de retrouver place dans un cadre sécurisant dans lequel elles pourront en toute confiance , disposer d’une aide personnalisée pour initier leur parcours de reconstruction.

Un lieu ou le trauma pourra être posé en objet à distance.
L’entrave du processus de reconnaissance montre des parcours faits d’expérience éparses, juxtaposées, destructrices, ne participant pas à la restructuration identitaire.


L’impact en terme de santé publique est considérable et aujourd’hui largement reconnu.

La réponse immédiate est primordiale pour initier les prises en charge mais elle ne suffit pas.


Le coordonateur, dispose par sa position privilégiée entre les victimes et les différents dispositifs mis en place, de la possibilité d’établir « des ponts » et faciliter la mise en place de prise en charge globale et personnalisée. Repéré et identifier par tous, il instaure une cohérence indispensable et optimise la performance des systèmes dans la durée.

POUR LES VICTIMES  PSYCHIQUES DES ATTENTATS : ET APRES………..
PERMETTRE LA MISE EN PLACE D’UN SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE DANS LA DURÉE

Les attentats de ces derniers jours nous ont tous profondément touchés, Mes pensées sont dirigées vers les victimes, leurs proches et leurs familles mais également vers l’ensemble des professionnels qui depuis plusieurs jours œuvrent pour protéger, soigner, soulager ……

Tous ces dispositifs mis en place au plus près des évènements sont fondamentaux, mais ce qui doit aujourd’hui représenter une priorité, c’est de permettre à chacune de ces personnes de trouver, s’ils en ressentent le besoin le soutien et l’accompagnement dont ils ont besoin.

Nous sommes tous uniques et notre réponse à des évènements difficiles est propre à chacun, tributaire des différentes ressources que nous avons à disposition (famille, amis, travail, activités….). Ces ressources, selon les différentes périodes de vie que nous rencontrons, peuvent être néanmoins fragilisées.

Accepter l’intervention d’un tiers, permet de déposer cette souffrance pour lui donner du sens et de la transformer en élément de force.
Le besoin d’être accompagné peut se manifester immédiatement, mais il n’est pas rare qu’il intervienne plus tard dans les jours et les semaines qui suivent, et il est fondamental de pouvoir détenir à ce moment là, des relais fiables pour y répondre.

La sécurité intérieure tient dans le choix d’oser mettre à nu nos peurs et nos vulnérabilités pour laisser émerger les ressources extrêmement puissantes que nous détenons.

http://www.groupepace.com/paris-13-nov-2015-accompagnement-psychologique/