Nathalie Cholin

Psychopraticienne

Consultante en formation & gestion psychologique de crise

Nathalie cholin

Praticienne

Accompagnement du travail de deuil

La survenue soudaine et brutale d’un décès entraîne un bouleversement total au sein de la structure familiale et dans la vie de ceux qui y ont été confronté. Le travail de deuil qui s’en suit va être tributaire des ressources personnelles, de l’entourage social et familial, du lien préexistant à la rupture mais peut aussi être entravé par la survenue de symptômes gênants, modifiant progressivement la personnalité et rendant difficile le quotidien.

Le deuil est un processus psychique qui prend du temps et qui dans certain cas peut être particulièrement en souffrance.

Cette consultation permet une évaluation des manifestations cliniques, des ressentis, du soutien existant, des difficultés rencontrées. La mort d’autant plus si elle survient de façon brutale, imprévisible, est subie par l’entourage présent.  L’impuissance ressentie,  la vision du corps,  le sentiment d’arbitraire,  la culpabilité,  la peur de l’avenir génère un sentiment de rupture totale avec le monde qu’il connaissait ; rien ne pourra être comme avant avec parfois ce sentiment de paralysie de toute faculté d’action.

Accepter ses émotions, comprendre le lien, l’histoire, la place de chacun conduit à amener progressivement la personne à retrouver ses facultés d’agir, de décider, de penser, la nouvelle organisation de vie. Comme a pu l’exprimer une patiente à sa fille de 7 ans : « ces entretiens sont pour moi comme un GPS qui me permet de retrouver mon chemin. Depuis la mort de ton père, j’étais perdue, j’avais perdu confiance. Aujourd’hui je commence à entrevoir la route que je dois prendre… »

Il ne s’agit pas de psychiatriser ou de médicaliser le travail de deuil mais de proposer un lieu ou tout peut se dire, se transformer, évoluer en guidant la personne à recouvrer ses ressources propres parfois même ignorées pour oser s’aventurer vers un nouvel espace de vie.

Consultation de psycho-traumatisme

Accident, agression, maladie grave ayant entrainée une menace vitale, catastrophe…

Un événement traumatogène est le plus souvent exceptionnel, grave, violent, soudain, brutal et horrible, parfois même accompagné du décès de personnes ou du risque réel et objectif de mort du sujet lui-même, déterminant la menace vitale. L’inattendu, se conjuguant à la confrontation au “réel de la mort”, provoque une réaction qui met le sujet dans une situation d’impuissance à agir ou d’incapacité à intégrer l’événement comme un fait réel et à le comprendre. Cette sidération, due à la libération d’un ensemble de neurotransmetteurs

se traduit par la manifestion de symptômes aigus et s’accompagne d’une modification du vécu et des ressentis. Sur le moment,si vous avez peut  réagi par de l’angoisse, celle ci entraîne souvent des émotions ou des comportements inhabituels, mais transitoires : sentiment de détresse, ralentissement ou agitation, agressivité, pleurs, crises de tremblements, malaise…

Il s’agit d’une réaction de stress.

Dans d’autre cas , vous avez pu ressentir les effets du stress ou, au contraire, vous n’avez éprouvé aucune réaction émotionnelle.

Dans les jours ou les semaines qui suivent, ou même plus tard, des souvenirs ou des images de l’événement peuvent ressurgir. Ces sensations sont pénibles, elles s’imposent à l’esprit le jour ou la nuit dans des cauchemars. Elles peuvent être accompagnées par de l’insomnie, de la dépression, des angoisses ou des peurs, un sentiment de malaise ou d’insécurité, une irritabilité, ou d‘autres troubles gênants. Elles peuvent rendre difficile votre vie familiale ou professionnelle : il s’agit alors d’un traumatisme psychique.

Le traumatisme psychique au fil du temps, propre à chaque individu peu induire des conséquences préjudiciables à la santé physique et psychologique en modifiant la percetion de soi et de ce qui nous entoure, positionnant le sujet dans un état « d’alerte » permanent.

Dans ce cas, l’accompagnement psychothérapeutique précoce est fortement recommandé.

La prise en charge centrée sur le traumatisme et ses conséquences, offre au patient dans une écoute empathique, un espace d’expression de ses émotions, de ses ressentis et ouvre à la conscience, l’ensemble de ses ressources disponibles pour rétablir la confiance en ses capacités propres à surmonter l’évènement.